Baryton

Saxhorn baryton


Le baryton – ou plus précisément le saxhorn baryton – fait partie de la famille des cuivres. On le trouve particulièrement dans les formations de brass band. Son ambitus se situe une quinte en dessous de celui du saxhorn alto.
On le dit communément à mi-chemin entre l’alto et l’euphonium mais ce n’est pas tout à fait juste. En effet, cette affirmation est en fait faussée par la perception acoustique. Le baryton a en fait exactement la même tonalité que l’euphonium (si b) et la même fondamentale. L’oreille le fait entendre sonner « plus haut » que l’euphonium alors qu’il sonne en fait plus clair. Quant à l’alto, il n’a pas la même tonalité de base (si b pour le baryton et mi b pour l’alto) : le baryton a donc sa fondamentale sonnant une quarte en dessous de l’alto, mais le baryton a aussi une perce plus large que l’alto. Le timbre spécifique d’un instrument est obtenu sur base d’un rapport entre perce, largeur et forme (conique ou cylindrique) du tube principal. La tonalité spécifique d’un instrument est uniquement due à la longueur physique du tube principal.
Le baryton peut donc être à juste titre comparé à un euphonium ayant une perce plus étroite (idem pour le tube principal), lui conférant dès lors un timbre propre, plus clair, voire plus brillant avec l’étendue (tessiture exploitable) d’une trompette, pour le baryton à 3 pistons. Depuis 2009, le baryton possède désormais la même tessiture exploitable qu’un euphonium. En effet, la marque Besson a doté, dans sa série « prestige », le baryton d’un 4ème piston avec système de compensation.

Source : Wikipedia
This entry was posted in Instruments. Bookmark the permalink.

Comments are closed.